8 chansons des Beatles parfaitement utilisées par le cinéma !

50 ans après la Beetlemania, l’influence des Beatles est toujours puissante. “A Hard Day’s night” ressort justement dans les salles. Mais, en dehors des films consacrés à leur histoire, certains films ont parfaitement su utiliser leurs chansons…

Il était une fois en Amérique
“Yesterday”
Titre issu de l’album Help (1965)

Morceau phare des Beatles, Yesterday a également été utilisé dans le classique de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique (1984) pour établir, en moins d’une minute, la délicate et douloureuse jonction entre deux époques.

Au début de la scène, nous sommes en 1933. Noodles, l’anti héros tragique composé par Robert de Niro, se trouve à la gare de New York. Il a tout perdu, il est poursuivi et cherche à fuir. Au guichet, il demande un aller-simple et accepte une destination au hasard : Buffalo. L’un des thèmes musicaux composé par Ennio Morricone retentit alors que Noodles s’attarde à l’entrée des voies où le mur est peint aux couleurs de Coney Island.

Une minute plus tard, nous entendons Yesterday dans une version instrumentale et découvrons brutalement que plusieurs décennies ont passé : Noodles apparaît sous nos yeux, vieilli, le visage fermé. Le décor est le même sauf que la fresque murale franchi une minute auparavant est beaucoup plus “peace and love”. Avec Yesterday, c’est toute la douleur de ce temps qui a passé qui s’exprime en quelques secondes seulement, faisant de cette scène un moment particulièrement marquant, qu’on ait déjà vu ou non le film (dans les deux cas, son impact est différent). Il était une fois en Amérique s’apprête à ce moment-là à regarder les évènements d’hier, ceux qui ont amené Noodles jusque-là, 35 ans plus tôt.

 
[A noter également que, vers la fin du film, une version orchestrale du titre se fait également entendre lorsque Noodle discute avec Bailey]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *